EN - FR

addict galerieexposaddict galerie
addict galerie

expo en cours

expos passées

- ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES 2017 dans l'espace RVB - Une proposition de Jeff Manzetti

- IMPRESSION, soleil couchant - Lou Sarda

- AKKU - Sacha Haillotte

- INTERIEUR PARTICULIER - Une proposition d'Arnaud Caffort

- LES RITA MITSOUKO & CATHERINE RINGER - Renaud Corlouër, Youri Lenquette, Pierre Terrasson

- Jean Faucheur - Où est la photographie ?

- Gilles Elie Cohen - EROS Pigalle

- Accrochage de Photographie . Group Show

- Gilles Elie Cohen - Vikings & Panthers

- Mauvais genre

- Youri Lenquette - KURT COBAIN - The Last Shooting

- Youri Lenquette - PUNK NUGGETS - Original Artyfacts 1977 - 1985

- David Lyle - Bits and Pieces

- Maria Tomé - La main de Dieu - (Hand of God)

- Jean Faucheur - Sans Titre

- John CRASH Matos - Study in Watercolors

- John CRASH Matos - CRASH fait le "M.U.R"!!

- THOMAS FIEBIG - La grande bouffe

- JEAN FAUCHEUR - Peinture Nouvelle

- MARKUS BUTKEREIT - Dr Mabuse

- John CRASH Matos - Paintings with a Hidden agenda

- ADDICTS… d’art urbain

- L'ART URBAIN...2

- L'ART URBAIN...du mur a l'atelier...

- Pax Paloscia - Forever young

- Skwak - Histoires grotesques et sérieuses

- Jong Myung Hwang - Faceless

- DAN WITZ - Recent Works

- John CRASH Matos - "Betances 1973-82"

- Tim Biskup - O/S Operating system

- SLICK 08 - Foire d'art contemporain

- Siegfried jegard - Far Away Eyes

- Sophie Toulouse - Nation Of Angela. Chapter07.

- Skwak - Born to be a Maniac

- Hors-d'oeuvre

- Place 54, L'expo

- Monsieur Siegfried Jegard est un MONSTRE.

- Dan Witz - Mosh Pit

- WK Interact - Double impact

- Justin Morin - Eyes’ River

- Sophie Toulouse - nation of angela. chapter 06. the battle for noa

- Olivier Kosta-Théfaine - I'm a Sartouvillois baby!

- addict

 

voir les photos de l'exposition
 

Recent Works

Dan Witz

Exposition du 23 Mai au 24 Juillet 2009

Vernissage le Samedi 23 Mai 2009  18:00 - 21:00
Exposition du 23 Mai au 24 Juillet 2009
Mardi - Samedi  11:00 - 19:00

télécharger le flyer  télécharger le communiqué


Dès les années 80, Dan Witz est reconnu internationalement pour sa pratique du Street Art. Il peint sur les murs de New York de petits trompe-l’œil tels ses « hoodies », personnages sans visage dissimulés sous leur capuche. Sa maîtrise parfaite de la peinture lui permet d’embellir les espaces urbains en les agrémentant d’oiseaux, de bateaux ou encore de personnages surgissant derrière des grilles. Ces œuvres murales nous proposent une vision poétique de la ville en nous adressant un message social teinté d’humour.

Outre ce travail de rues, les toiles de Dan Witz nous dévoilent une vision très personnelle de la banlieue. L’atmosphère urbaine angoissante qu’elles reflètent rappelle la peinture des anciens maîtres flamands poussant le réalisme jusqu’au malaise. Utilisant toutes les ressources de la peinture à l’huile, l’artiste fait intervenir dans ses références urbaines issues de son expérience dela rue une culture très classique. Il en surgit un univers proche du chaos.

La série des “Mosh Pit”, hordes d’hommes ou d’animaux en mouvement, renvoie à la chorégraphie punk rock qui ritualise la violence. Cet amas de corps sans humanité envahit tout l’espace de la toile et donne le vertige. Les toiles de Dan Witz expriment avec violence une vision de la nature humaine qui à la fois séduit et inconforte.

Autre approche, les “Night Paintings” restituent une banlieue sans âme à la facture en apparence classique et aux lignes épurées. Jaillissent de l’obscurité les façades de boutiques et de maisons dans la quiétude d’une lumière feutrée qui abandonne une impression de vide et de mystère.C’est que devenue outil et sujet principal de toutes les œuvres du peintre, la lumière lui permet de révéler les contours d’un monde flou et effrayant dans lequel chacun peut se perdre.

Dan Witz est aussi le portraitiste de ces icônes contemporaines à la présence fantomatique pieuse et silencieuse, de ces visages saisis par le seul faisceau de téléphones portables. Rarement, l’aliénation de notre mode de vie mêlant chaleur humaine et rayonnement artificiel ne nous aura été aussi subtilement révélée. Il s’agit là d’une approche résolument moderne qui transcende la représentation classique des madones dans leur halo de lumière pour saisir dangers et angoisses de la société actuelle.

A l’occasion de l’exposition qui se déroulera du 23 mai au 24 juillet 2009, ADDICT Galerie vous invite à découvrir le monde fascinant de l’artiste, une œuvre qui projette un film noir sur la toile,
une vision de la société qui à force d’intimité touche à l’essentiel de nos préoccupations.