EN - FR

addict galerieexposaddict galerie
addict galerie

expo en cours

expos passées

- IMPRESSION, soleil couchant - Lou Sarda

- AKKU - Sacha Haillotte

- INTERIEUR PARTICULIER - Une proposition d'Arnaud Caffort

- TREIZE ADDICT

- LES RITA MITSOUKO & CATHERINE RINGER - Renaud Corlouër, Youri Lenquette, Pierre Terrasson

- Jean Faucheur - Où est la photographie ?

- Gilles Elie Cohen - EROS Pigalle

- Accrochage de Photographie . Group Show

- Gilles Elie Cohen - Vikings & Panthers

- Mauvais genre

- Youri Lenquette - KURT COBAIN - The Last Shooting

- Youri Lenquette - PUNK NUGGETS - Original Artyfacts 1977 - 1985

- David Lyle - Bits and Pieces

- Maria Tomé - La main de Dieu - (Hand of God)

- Jean Faucheur - Sans Titre

- John CRASH Matos - Study in Watercolors

- John CRASH Matos - CRASH fait le "M.U.R"!!

- THOMAS FIEBIG - La grande bouffe

- JEAN FAUCHEUR - Peinture Nouvelle

- MARKUS BUTKEREIT - Dr Mabuse

- John CRASH Matos - Paintings with a Hidden agenda

- ADDICTS… d’art urbain

- L'ART URBAIN...2

- L'ART URBAIN...du mur a l'atelier...

- Pax Paloscia - Forever young

- Skwak - Histoires grotesques et sérieuses

- Jong Myung Hwang - Faceless

- DAN WITZ - Recent Works

- John CRASH Matos - "Betances 1973-82"

- Tim Biskup - O/S Operating system

- SLICK 08 - Foire d'art contemporain

- Siegfried jegard - Far Away Eyes

- Sophie Toulouse - Nation Of Angela. Chapter07.

- Skwak - Born to be a Maniac

- Hors-d'oeuvre

- Place 54, L'expo

- Monsieur Siegfried Jegard est un MONSTRE.

- Dan Witz - Mosh Pit

- WK Interact - Double impact

- Justin Morin - Eyes’ River

- Sophie Toulouse - nation of angela. chapter 06. the battle for noa

- Olivier Kosta-Théfaine - I'm a Sartouvillois baby!

- addict

 

voir les photos de l'exposition
 

Nation Of Angela. Chapter07.

Sophie Toulouse

Expositon du 10 Juin au 26 Juillet 2008

Vernissage le samedi 7 juin 2008  18:00 - 21:00
Exposition du 10 juin au 26 juillet 2008
Mardi - Samedi  11:00 - 19:00

télécharger le flyer  télécharger le communiqué


"
I Have No Comprehension of what’s going to Happen to Me, Do I?"
La transformation de l’île de Nation of Angela (NOA), subsistant au lendemain de la bataille contre l’armée de "Fat Elvis", est en marche dans ce septième chapitre : La mutation du paysage mais aussi de son histoire est distillée tout au long de cette nouvelle exposition proposée à la Galerie ADDICT.

En effet, les luttes antérieures entre l’armée de NOA et celle de "Fat Elvis" se sont transformées jusqu’à la fusion sensuelle, la combinaison charnelle des soldats pour aboutir à la symbiose de leur dirigeant respectif, Angela et "Fat Elvis". De cette nuit d’amour, va s’opérer une métamorphose sans précédent.
C’est l’environnement dans sa globalité qui œuvre à sa transformation sous l’exaltation de ces deux corps unis. Le précepte de NOA "The Sky Cannot Have Two Suns, Angela is The Only One" aurait-il été violé? 
Faudrait-il punir pour y avoir dérogé ?

La suite de l’épopée de NOA laisse entrapercevoir cette mutation charnière du corps humain en corps urbain.Le paradisiaque cède du terrain à l’inquiétant au travers de ces panoramas anthropomorphes. La Bible de NOA le relate : Depuis ce jour, l’île s’engage dans une étrange révolution où faune et flore semblent subir un bouleversement génétique tendant vers une immortalité angoissante. Entre OGM et zombi, elles paraissent s’adapter à une nouvelle ère. Des matériaux pluriels viennent dessiner ce milieu avec, comme pièce clé, un ensemble d’éléments de verre, tubes à essai, fioles et éprouvettes étudiant et surveillant le phénomène chimique en marche. Sculptures de terre, bas-reliefs en bois aux lignes étonnamment cambrées, guident le visiteur au travers de cet environnement voluptueux et surréaliste. Ils s’ajoutent à une série de dessins qui, comme un storyboard, retrace le processus de mutation entamé. Comme des morceaux de papyrus, ces archives à l’encre de chine, s’apparentant à des témoignages archéologiques, livrent une histoire fantasmée à l’image de ces civilisations dont seuls quelques textes et objets permettent d’esquisser l’existence.

Par un retour à des éléments organiques,Sophie Toulouse ouvre ce nouveau volet de cette utopie sensible et onirique. C’est aussi en tant qu’allégorie de notre société qu’elle nous paraît d’autant plus tangible. Vision du monde moderne, surconsommation surréaliste, le mythe de NOA offre une lecture et des références multiples et complexes.

Pur produit de son imagination nourrie par sa contemporanéité Sophie Toulouse effleure alors l’évolution de cette cité, de ses ressortissants et de sa chute amorcée. Entre songe érotique et décadence, NOA aborde un nouveau pan de son histoire où s’esquisse une renaissance imparfaite aux allures étrangement visionnaires.

Marie Groneau.