EN - FR

addict galerieexposaddict galerie
addict galerie

expo en cours

expos passées

- ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES 2017 dans l'espace RVB - Une proposition de Jeff Manzetti

- IMPRESSION, soleil couchant - Lou Sarda

- AKKU - Sacha Haillotte

- INTERIEUR PARTICULIER - Une proposition d'Arnaud Caffort

- LES RITA MITSOUKO & CATHERINE RINGER - Renaud Corlouër, Youri Lenquette, Pierre Terrasson

- Jean Faucheur - Où est la photographie ?

- Gilles Elie Cohen - EROS Pigalle

- Accrochage de Photographie . Group Show

- Gilles Elie Cohen - Vikings & Panthers

- Mauvais genre

- Youri Lenquette - KURT COBAIN - The Last Shooting

- Youri Lenquette - PUNK NUGGETS - Original Artyfacts 1977 - 1985

- David Lyle - Bits and Pieces

- Maria Tomé - La main de Dieu - (Hand of God)

- Jean Faucheur - Sans Titre

- John CRASH Matos - Study in Watercolors

- John CRASH Matos - CRASH fait le "M.U.R"!!

- THOMAS FIEBIG - La grande bouffe

- JEAN FAUCHEUR - Peinture Nouvelle

- MARKUS BUTKEREIT - Dr Mabuse

- John CRASH Matos - Paintings with a Hidden agenda

- ADDICTS… d’art urbain

- L'ART URBAIN...2

- L'ART URBAIN...du mur a l'atelier...

- Pax Paloscia - Forever young

- Skwak - Histoires grotesques et sérieuses

- Jong Myung Hwang - Faceless

- DAN WITZ - Recent Works

- John CRASH Matos - "Betances 1973-82"

- Tim Biskup - O/S Operating system

- SLICK 08 - Foire d'art contemporain

- Siegfried jegard - Far Away Eyes

- Sophie Toulouse - Nation Of Angela. Chapter07.

- Skwak - Born to be a Maniac

- Hors-d'oeuvre

- Place 54, L'expo

- Monsieur Siegfried Jegard est un MONSTRE.

- Dan Witz - Mosh Pit

- WK Interact - Double impact

- Justin Morin - Eyes’ River

- Sophie Toulouse - nation of angela. chapter 06. the battle for noa

- Olivier Kosta-Théfaine - I'm a Sartouvillois baby!

- addict

 

voir les photos de l'exposition
 

Born to be a Maniac

SKWAK

Exposition du 29 Janvier au 8 Avril 2008

Vernissage le samedi 25 janvier 2008  18:00-21:00
Exposition du 28 janvier au 8 avril 2008
Mardi-Samedi 11:00-19:00

télécharger le flyer  télécharger le communiqué


Pour ouvrir cette nouvelle année, il vous est offert une incursion unique dans un espace à part, celui de Skwak ou plutôt de ses “Maniacs, personnages d’abord drôles puis inquiétants peuplant son univers graphique. D’ailleurs, les habitants du  "Maniac World " ne cessent de sourire et leur rictus monstrueux apparaît comme particulièrement ambigu puisque l’on ne sait s’ils tentent de nous séduire ou s’ils nous amadouent pour mieux nous croquer. Si ce monde parallèle, foisonnant et coloré amuse et enjôle (dans un premier temps), il se révèle écrasant et suffocant lorsqu’on le pénètre plus profondément.
En fait, c’est une planète contaminée, dénaturée qui nous est donnée à voir, peuplée par les "Maniacs", des humains dégénérés, comme touchés par une contamination mystérieuse les rendant toujours plus mauvais, calculateurs, malsains et cruels. Evoluant dans les compositions de Skwak qui, à l’image de ce macrocosme, peuvent sembler chaotiques dans cette profusion d’éléments et de couleurs, ils tissent une société sans foi ni loi en proie à la surconsommation, à l’exorbitance, à la surabondance. A la fois merveilleux et étouffant, le "Maniac World" est le pur produit de ces habitants, sur pollué par les agressions et dégradations en tous genres avec comme objectif "toujours plus" : Toujours plus d’argent, de sexe, de pouvoir. Mais il paraît aussi enchanteur car les Maniacs le chérissent et l’entretiennent dans sa déchéance, et il représente pour eux un véritable paradis. C’est pourquoi les toiles de Skwak sont si vives et attirantes, aussi agréables qu’un Toys’R us envahit par les Gremlins.
Décadents et démesurés, les Maniacs travaillent à leur anéantissement, en cultivant agonie, avilissement, pratiquant chirurgie esthétique à outrance pour être toujours plus monstrueusement beaux, corruption pour être toujours plus riche et puissant, toujours plus de tout.

Skwak
conte l’histoire de cette communauté au travers de ses toiles rappelant les peintures aborigènes dans leur éclat, leur intensité visuelle, dans la trame qui se dessine avec cette multitude d’éléments et personnages formant comme un motif et puise également ses repères chez des artistes tels que Combas ou Haring.
Pour sa première exposition personnelle à la galerie Addict, Skwak proposera "Born to be a Maniac ", soit la genèse de l’Histoire des Maniacs, espèce en voie de développement. Comme une naissance artistique, Skwak propose d’infiltrer ces spécimens en dévoilant la nature du Maniac. 
Entre "Doom Generation" de Gregg Araki, le dernier clip de Britney Spears, la Télé réalité et une pointe de JT, Skwak tire et digère son inspiration dans le monde, l’environnant et ses multiples écrans. Transposant les préoccupations de notre vie quotidienne dans cette sphère parallèle, il met en scène une vision de notre propre monde dont nous sommes les acteurs absurdes, prisonniers, asphyxiés.
Ayant déjà offert une troisième dimension à ses Maniacs, il ne serait pas impossible de voir un jour s’animer le"Maniac World ". Bien entendu, toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence…

Marie Groneau