EN - FR

addict galerieexposaddict galerie
addict galerie

expo en cours

expos passées

- IMPRESSION, soleil couchant - Lou Sarda

- AKKU - Sacha Haillotte

- INTERIEUR PARTICULIER - Une proposition d'Arnaud Caffort

- TREIZE ADDICT

- LES RITA MITSOUKO & CATHERINE RINGER - Renaud Corlouër, Youri Lenquette, Pierre Terrasson

- Jean Faucheur - Où est la photographie ?

- Gilles Elie Cohen - EROS Pigalle

- Accrochage de Photographie . Group Show

- Gilles Elie Cohen - Vikings & Panthers

- Mauvais genre

- Youri Lenquette - KURT COBAIN - The Last Shooting

- Youri Lenquette - PUNK NUGGETS - Original Artyfacts 1977 - 1985

- David Lyle - Bits and Pieces

- Maria Tomé - La main de Dieu - (Hand of God)

- Jean Faucheur - Sans Titre

- John CRASH Matos - Study in Watercolors

- John CRASH Matos - CRASH fait le "M.U.R"!!

- THOMAS FIEBIG - La grande bouffe

- JEAN FAUCHEUR - Peinture Nouvelle

- MARKUS BUTKEREIT - Dr Mabuse

- John CRASH Matos - Paintings with a Hidden agenda

- ADDICTS… d’art urbain

- L'ART URBAIN...2

- L'ART URBAIN...du mur a l'atelier...

- Pax Paloscia - Forever young

- Skwak - Histoires grotesques et sérieuses

- Jong Myung Hwang - Faceless

- DAN WITZ - Recent Works

- John CRASH Matos - "Betances 1973-82"

- Tim Biskup - O/S Operating system

- SLICK 08 - Foire d'art contemporain

- Siegfried jegard - Far Away Eyes

- Sophie Toulouse - Nation Of Angela. Chapter07.

- Skwak - Born to be a Maniac

- Hors-d'oeuvre

- Place 54, L'expo

- Monsieur Siegfried Jegard est un MONSTRE.

- Dan Witz - Mosh Pit

- WK Interact - Double impact

- Justin Morin - Eyes’ River

- Sophie Toulouse - nation of angela. chapter 06. the battle for noa

- Olivier Kosta-Théfaine - I'm a Sartouvillois baby!

- addict

 

voir les photos de l'exposition
 

NATION OF ANGELA. CHAPTER 06. THE BATTLE FOR NOA.

SOPHIE TOULOUSE

Exposition du 5 Décembre 2006 au 16 Janvier 2007

Vernissage le samedi 2 décembre 2006  17:00 - 21:00
Exposition du 5 décembre 2006 au 16 janvier 2007
Mardi - Samedi  11:00 - 19:00

télécharger le flyer  télécharger le communiqué


Nation of Angela (NOA) est une île jalousement préservée, une arche qui survit en plein déluge, un Paradis retrouvé.
Situation géographique : incertaine. Température : idéale. Densité : rêvée.
Superficie : extensible à l’infini. NOA est une surface élastique comme un écran à cristaux liquides.
Sa langue officielle est l’e-poetry, soit un langage aussi hybride que farfelu né des systèmes de traduction sur Internet. Du babylonien Informatique dont chacun des citoyens, qu’il soit chanteur pop ou simple soldat, se délecte.
La devise de NOA -" Fuyons groupés "- préconise l’escapade et l’onirisme comme remède à tous les maux. " Respect the past, Grasp the future " en est le slogan.

Au cœur d’une nébuleuse esthétique, NOA est une utopie où se mêlent un parfum Dada, une bonne dose de Surréalisme, un soupçon de Minimalisme, des pulsions rock et un esprit Pop électronique. La liste est ouverte car NOA ne se refuse aucun plaisir et tous les media sont bons pour l’exprimer : wall drawings, vidéo, sculptures, objets… et autres fantasmagories sensuelles. Peuplé d’animaux fabuleux, de créatures hybrides et d’êtres fantastiques, NOA est surtout une utopie créée de toute pièce par l’artiste.

Invitée par ADDICT Galerie à présenter sa première exposition personnelle à Paris, Sophie Toulouse nous laisse visiter un chapitre de l’Histoire de NOA.
On est infiltré au cœur d’une Guerre intestine dont les batailles ont été retracées point par point au chapitre 6 de la Bible de NOA : l’un de ces éminents récits a été rapporté par l’écrivain et musicien Scott Mac Cloud.
Elle oppose les honnêtes citoyens de NOA à l’invincible et massive Armée de "FAT ELVIS". Une Armée anorexique contre des êtres boulimiques ? Ce sont les deux facettes d’un même corps social, tout aussi tourmenté, et sans doute confronté, avec la même dureté, au même régime étatique.

Aussi génial et talentueux que boulimique et torturé, le chanteur Elvis est le modèle et le symbole de cette cohorte que représente l’Armée de" Fat Elvis ". Dès l’entrée, sur plusieurs moniteurs vidéo, l’Armée de " Fat Elvis " déploie ses forces et exhibe les meilleurs éléments de son bataillon. En position offensive, chaussés de gants de boxe et affublé de leur inquiétante mise en forme capillaire -la "banane"- une série de personnages à l’effigie du chanteur Elvis, font des démonstrations de force et dansent sans fin.
Au mur de la galerie, une fresque reprend, noir sur blanc, les principaux moments de ces batailles. En surface, comme en version souterraine, la lutte est visiblement aussi vive qu’acharnée. Les soldats des différentes armées se livrent au corps à corps ainsi qu’aux tentations les plus charnelles.
Dans un élan pop-Wagnerien, ces scènes torrides sont mises en musique par le musicien Philippe Deshaies. Une impression de fin du monde se dégage de cette composition à laquelle s’ajoute un Odorama, mais aussi des dessins, des sculptures ainsi qu’un cabinet de curiosités.

Pour le visiteur, c’est l’occasion de revivre de tous ses sens et de l’intérieur un des chapitres qui marqua à jamais l’Histoire de NOA.

Anaïd Demir